Bonjour !

LA CLIN de St Paul 1

Quels sont ses objectifs ?
Comment fonctionne-t-elle ?
Un diaporama pour tout savoir !
(téléchargement : entre 10 et 20 secondes)

oooooooooo

Pour visionner et/ou imprimer la plaquette de présentation de la CLIN de St Paul 1

Comment imprimer recto-verso ?
oooooooooo
Vous n'arrivez pas à lire
un document docx ou xlsx
(microsoft 2007) ?
Les mini-fiches du site pédagogique du rectorat de Paris vous proposent plusieurs solutions.
Séquences

CARTES HEURISTIQUES

CITOYENNETE

CONTES ET RENCONTRES

EVEIL AUX LANGUES

JEUX DE SOCIETE

LA LANGUE DE L'ECOLE

LANGAGE EN FÊTE

POESIE SANS FRONTIERES

SORTIES SCOLAIRES

THEATRE

Les TICE en CLIN

Un autre moyen d'organiser ses idées et de déclencher l'expression orale



Créer des cours numériques

Gestion de la classe

Sites et blogs d'enseignants CLIN

 

Recherche par école
Contact
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Bilans du site


- 2008 :      1.249 visites
- 2009 :    12.073 visites
- 2010 :    38.244 visites
- 2011 :    61.336 visites
- 2012 :    79.558 visites
- 2013 :  100.451 visites
- 2014 :  123.307 visites
- 2015 :  146.159 visites
Nb_visiteurs.jpg

Compte-rendu d'activités
COMPTE-RENDU DE L'ACTIVITE

L'enseignante explique aux élèves qu'ils vont dessiner une sorte "d'arbre à pensées".
Chaque branche sera une idée différente.
Les mots tourneront autour d'un mot central, d'un noeud, comme les planètes tournent autour du soleil et comme la lune, satellite de la terre. Elle dessine quelques symboles au tableau.
Après un temps d'observation et de réflexion, elle espère quelques propositions, en rappelant qu'il ne peut pas y avoir d'erreur, toute idée est intéressante.
Les enfants ne comprennent pas encore ce dont il s'agit.
Ils ne proposent rien.
L'enseignante suggère de s'entraîner avec le mot "enfant".

A quoi ce mot vous fait-il penser ?
Une bonne minute de silence.
Puis les premières analogies émergent :
" petit" et "jouet"
L'enseignante écrit ces mots au tableau puis demande comment on pourrait les relier.
Deux élèves proposent des liens et viennent les tracer au tableau.

A partir de "petit", on trouve encore "grand" (facilement, grâce aux gestes de l'enseignante) et "moyen" (plus difficilement); Puis les élèves proposent plusieurs jouets.
A noter : aucune allusion aux jeux en vogue en ce moment (play-station, PSP, game-boy...)

"Grandir" est ensuite avancé mais ne provoque aucun autre prolongement, si ce n'est "se marier" élégamment annoncé par une jeune-fille de 12 ans. L'association d'idées laisse ici songeur quant à la notion d'émancipation.
L'enseignante laisse cela de côté pour l'instant pour ne pas provoquer de rupture dans l'échange mais note cette association rapidement dans son carnet pour la reprendre plus tard dans le cadre d'un débat en classe.

Ce n'est qu'en 4ème position qu'apparaît le mot "école", associée d'abord avec travail, métier, et vacances (par opposition)
puis avec lycée (ce qui dénote une projection positive vers l'avenir) et, après un temps de réflexion, avec "chant" (certains élèves participent à une chorale).
Un lien est proposé entre "chant" et "petit". Le mot "berceuse" est proposé par la maîtresse
mais "berceuse" ne provoque aucune réaction parmi les enfants qui préfèrent écrire "chanson pour dormir".
A noter : l'absence de lien entre "école" et "grandir" dans l'esprit des élèves présents, même lorsque l'enseignante tente une légère mise sur la voie.

L'originalité de cette carte mentale est surtout due à l'arrivée foudroyante du mot "enragé"
lancé par un élève, habituellement décrit par ses professeurs comme ayant des difficultés à se concentrer et invité en CLIN ce jour-là, qui n'avait pas encore participé depuis le début de l'activité, ou plutôt, ne s'était pas encore manifesté verbalement, mais tentait par contre diverses postures et mimiques pour attirer l'attention à sa façon.
Pensant être provoquant, il n'envisageait pas que sa proposition pût être retenue. On a cherché l'orthographe dans le dictionnaire. EN ou AN ?
Bien que non-lecteur, la vue de son mot écrit par la maîtresse avec application sur le tableau a déclenché une expression d'étonnement et une envie de faire.
Il semble en fait que l'activité ait réellement démarré à ce moment-là, l'ensemble de la classe étant en totale synergie.
Un lien surprenant a été trouvé entre enragé et chant, faisant revivre la révolution française et son chant révolutionnaire.
Des parenthèses ont été ouvertes (l'époque de la Terreur, la guillotine, les inventeurs qui ont donné leur nom à leur invention, la monarchie, la république, les présidents connus), donnant des idées d'exposés et de recherches à prévoir à la bibliothèque et sur internet jeudi prochain quand nous irons en salle informatique.

L'enseignante invite les élèves à garder une trace écrite de cet arbre à pensées.
Mais ces derniers se découragent à l'avance, à la vue du foisonnement de mots et de liens qui s'entremêlent sur le tableau.
S'engage alors une négociation au terme de laquelle il est décidé de recopier ensemble le schéma, étape par étape :
la maîtresse reproduit lentement chaque branche au tableau et indique à quel moment il faut changer de couleur pour faire émerger les différentes associations d'idées.
Les élèves recopient, branche après branche, le nouvel arbre.

Détente/récompense à la fin de la séance : chaque élève prend sa production en photo, en cadrant bien et en réglant la lumière. Jeudi prochain, on publiera les travaux sur notre site de classe.
La séance a duré plus longtemps que prévu.

La prochaine fois, et suite à cette première expérience, il pourrait être intéressant de recopier chaque branche au fur et à mesure de leur constitution. Cela permettrait d'alterner les activités de réflexion et de production orale et écrite.
Mais les enfants ont déjà des idées pour la prochaine fois, de nouveaux noeuds, de nouvelles branches, pour une nouvelle germination...

Date de création : 10/04/2009 @ 07:46
Dernière modification : 16/10/2015 @ 09:50
Catégorie :
Page lue 3474 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^